Un assurance contre les contraventions

Publié le par Ellys

STOCKHOLM (Reuters) - Les conducteurs suédois peuvent désormais contracter une assurance contre les amendes pour excès de vitesse ou stationnement interdit auprès d'une compagnie qui affirme être la première au monde à offrir ce type de services.

En échange d'une cotisation annuelle de 850 couronnes (112 dollars), la société Bisso, un assureur en ligne, propose une assurance qui couvre trois amendes pour excès de vitesse, à condition que celui-ci ne soit pas supérieur de plus de 30km/h à la limite autorisée.

En payant un peu plus cher, les conducteurs pourront également s'assurer contre les amendes pour stationnement interdit. Les amendes pour excès de vitesse peuvent atteindre 2.000 couronnes (environ 260 dollars) et celles pour stationnement interdit peuvent s'élever jusqu'à 700 couronnes (près de 100 dollars)

"Nous pensons que les conducteurs sont soumis à la pression économique et de nombreux foyers ne peuvent pas se permettre de payer des amendes. Nous offrons une protection économique", a expliqué Dan Glimmeras, responsable du marketing chez Bisso.

Il a affirmé à Reuters que l'offre de sa société n'était pas illégale, mais a précisé que les multi-récidivistes risquaient toujours d'être privés de leur permis de conduire.

Selon Glimmeras, plusieurs milliers de personnes ont déjà contracté cette assurance depuis le mois de mai.

Le nombre d'accidents de la route en Suède est l'un des plus bas du monde.

--------------------------------------------------------

Voilà une idée qui va grandement responsabiliser les gens... Quelle bêtise ! Quand à la légalité du truc, j'ai franchement de gros doutes... En même temps je ne connais pas la législation suédoise... Mais bon...

Publié dans Point de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

K 13/08/2005 19:15

il y a quelques années, un assureur français (je crois que c'était les AGF mais je ne suis pas sûr... ) avait proposé un chauffeur pour ceux qui se faisaient retirer le permi de conduire. Ca avait bien sûr été immédiatement interdit, vu que les assureur français ont interdiction d'assurer ce qui relève du Pénal...