Libre à Pekin !

Publié le par Ellys

PEKIN (AFP) - La Chine a lancé sa énième campagne de "purification" des publications dites "malsaines" qui tombent souvent dans les mains des jeunes, a rapporté mercredi la presse officielle.

Plusieurs ministères, dont celui de l'Education, ainsi que la Ligue de la jeunesse communiste, se chargent de cette action qui durera deux mois, a précisé le Quotidien du Peuple.

 

Les cibles sont les livres, bandes dessinées, produits audio-visuels, jeux vidéo aux contenus pornographique, violent, "superstitieux" (NDLR religieux), "féodal" et "scientifiquement incorrect", a ajouté l'organe central du Parti communiste chinois.

 

"Des criminels vendent et louent ces publications dangereuses qui abîment la santé physique et psychologique des jeunes. Elle sont aussi devenues l'une des causes de la délinquance juvénile", estime le journal.

 

La campagne a pour objectif "la purification de l'environnement dans lequel grandissent les jeunes".

 

Le journal officiel ajoute que les autorités doivent non seulement détruire les produits visés mais aussi punir les magasins et les personnes impliquées dans leur vente et leur fabrication.

 

Depuis le début de la politique d'ouverture du pays, il y a vingt ans, la Chine a lancé plusieurs campagnes de ce type, sans grand succès apparent malgré les avalanches de statistiques voulant prouver le contraire. L'internet complique désormais la tâche des censeurs.

 

En 2004, la Chine a officiellement saisi 230 millions de publications illégales, notamment pornographiques, et fait fermer 41.000 maisons d'édition et librairies.
 

Publié dans Point de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article