Et le pourboire...?

Publié le par Ellys

Le pourboire trouverait ses origines dans un restaurant outre manche, dont le patron, au 18ème siècle, mit en place une pratique originale. Il installa sur son comptoir un pot comportant les inscriptions To Insure Promptness (pour assurer la rapidité). Ce pot était destiné à recevoir quelques pièces des clients pressés qui désiraient être servis plus vite. Les initiales de cette expression restèrent et formèrent le mot tip, signifiant désormais pourboire en anglais.

En France, cette pratique s'est développée plus tard, au 19ème siècle, pour récompenser les cafetiers et restaurateurs d'un service de qualité. Le pourboire signifiait comme son nom l'indique un verre qu'on offrait en remerciement d'un service rendu ou un sou pour s'offrir ce verre. De la même manière, en Allemagne, pourboire se dit Trinkgeld, littéralement "argent pour boire", tout comme le mot portugais Gorjeta. En espagnol, la Propina vient d'une ancienne coutume qui consistait à boire la moitié d'un verre après avoir trinqué à la santé de quelqu'un puis offrir à cette personne la fin du verre. En Russie, la traduction de pourboire donne na chaï, ce qui signifie "argent pour le thé". Au fil du temps, cette habitude s'est diversifiée et le pourboire s'est vu versé comme une faveur accordée par un client reconnaissant aux ouvreurs de cinéma et de théâtre, aux coiffeurs, aux chauffeurs de taxis, au personnel hôtelier et plus largement à de nombreux prestataires de services quotidiens ou ponctuels (livreur à domicile, dépanneur, guide touristique, déménageur, bagagiste, coursier etc.).

Le versement d'un pourboire ne se pratique de la même manière dans le monde et n'a pas les mêmes significations partout. Un Canadien par exemple n'hésitera pas à vous demander d'ajouter 15% de votre addition au total à régler, car ils constituent pour lui son unique rémunération. Un serveur japonais sera par contre vexé voire offensé si vous lui laissez quelques pièces car il estimera que son salaire est déjà une source suffisante de revenus et ne souhaitera pas de faveurs de votre part.

Publié dans Idées en vrac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article